Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Carex demissa

Huit carex dans un mouchoir de poche

 

Photo Yvan Bernaer

 

La petite route forestière de Clavière, entre le rond-point Picard et l'Etang de Berthommiers, en forêt de Châteauroux... est une bijouterie à ciel ouvert.

De-ci de-là, sur quelques mètres carrés, y cohabitent pas moins de huit carex, dont les utricules sertis par les glumes sont de véritables petits joyaux :

Carex pallescens, à l'émeraude claire et brillante dans son écrin d'argent, Carex panicea, à la perle laiteuse dans son étui de pourpre, Carex vesicaria, gorgé d'or blond, Carex ovalis, de bronze vert,  Carex flacca, smaragdite dans son coffret noir, Carex hirta, tapissé de velours vert, Carex sylvatica, morillon à l'aile blanche... et Carex demissa Horneman, la mignonne petite laîche basse, aux utricules replets, riants d'un vert joyeux, à bec court, droit dans le haut de l'épi, recourbé en bec de rapace dans le bas.

Magistrale leçon sur la biodiversité... ce rassemblement mérite le déplacement, l'observation... à petits pas... à petits pas...

Huit carex que je ne changerais pas pour un diamant de huit carats !

 

Note :

Carex demissa fait partie de l'agrégat complexe « Flava », dont les caractéristiques sont les suivantes : un seul épi mâle, deux-trois épis femelles, courts, dressés, à utricules glabres, pourvus de trois stigmates.
Dans cet ensemble, Carex demissa et Carex lepidocarpa ont l'épi mâle pédicellé. Gérard Duhamel considère que le premier est une forme réduite du second, et note la présence de nombreux intermédiaires
.

 

Chronique NR du 12 juin 2008



14/06/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres