Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Daedaleopsis tricolor


Photos Richard Bernaer

Le rayonnement des lames chez un polypore provoque toujours une indicible émotion. Comme si l'étirement, l'amincissement et la métamorphose des pores en lames procédaient d'une suprême élégance, d'un raffinement divin, d'une beauté irradiante et pénétrante pour l'âme du promeneur.

Quelques polypores nous font cette offrande, et Daedaleopsis tricolor (Bulliard) Bondartsev & Singer en est l'un des sublimes représentants.

Son nom générique nous murmure l'aspect dédaléen de son hyménophore – jaune-brun, chatoyant de grisâtre ou de rougeâtre, rayonnant de fines lames serrées et ramifiées, le long desquelles le regard s'égare, se perd infiniment.

Le chapeau orbiculaire ou dimidié, presque plat, rugueux et parcouru de rides radiales... est censé luire de trois couleurs. Mais c'est ignorer les variations colorées de ce polypore qui, sur fond de rutilance, s'éclaire ou s'assombrit, scintille ou s'éteint, de jaune paille, de rouge grenat, de jaune-beige, de brun sombre, de brun chamois, de rouge violacé, de rouge pourpre, de rouge vineux...

Daedaleopsis tricolor n'est pas rare en Berry. Il épanouit ses rosettes enchantées sur les branches de merisiers.


(6 février 2014)






12/02/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres