Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Friches enchantées

Rumex obtusifolius 1 blog.jpg

Photo Yvan Bernaer

 

C'est parfois dans la senescence que les plantes sont au sommet de leur beauté. Tel est le cas des grands rumex, et tout particulièrement de Rumex obtusifolius Linné qui, par sa teinte brun chocolat saturé, imprime aux friches de fin d'été un faciès chiné brun-beige (en association avec les graminées sauvages ou céréales séchées), ou brun-jaune (en mélange avec les grandes picrides).

Notre plante tire son étymologie du latin rumex : dard, pique, en raison des feuilles en fer de lance de certaines espèces. Quant à l'un de ses noms vernaculaires : la Patience sauvage, il faut aller chercher son origine dans le grec lapathon (peut-être issu de lapassein : vider... par allusion aux effets laxatifs de certains rumex), d'où dériva le mot latin lapathium – ce dernier donnant à son tour le nom français de la plante : la patience (en deux mots), par attraction du mot patience (la vertu) et suppression de la première syllabe au profit de l'article défini féminin la.

Les rumex – qui comptent une douzaine d'espèces en Berry – sont assez difficiles de détermination. L'observation méticuleuse des feuilles chez la plante jeune et des fruits chez la plante âgée sont de toute première importance. Rumex obtusifolius se singularise par ses feuilles inférieures pétiolées, elliptiques et en cœur, par son périgone (sépales et pétales indifférenciés) muni de dents en alène et portant au moins un granule ovoïde saillant. Avec une bonne loupe... et un peu de patience... on parvient à distinguer tous ces caractères.

 

(5 septembre 2013)



18/09/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres