Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Ischnoderma benzoinum



Photo Richard Bernaer


Voici une fois de plus un champignon dont le nom latin est nimbé de mystère.

Sa traduction française presque unanime : Polypore à odeur de benjoin, ne laisse de nous surprendre, car notre polypore est totalement inodore ou à vagues effluves anisés.

En revanche, une somptueuse caractéristique visuelle accroche le regard : son chapeau rugueux-velouté, brun rouille à brun sombre, arbore des bandes d'un noir bleuté qui évoque le goudron. Et c'est peut-être vers cette singularité colorée, unique en son genre, vers cette nuit bleue aux vacillantes moirures qu'il convient d'abord d'orienter nos recherches.

Le benjoin est une substance résineuse aromatique aux fragrances vanillées, provenant de divers arbres orientaux du genre Styrax. Selon l'arbre, cette résine est jaune-brun, gris foncé – ou noire si elle coule du tronc de Styrax officinalis. Et c'est peut-être en référence à ce benjoin noir que le mycologue Wahlenberg baptisa notre champignon Ischnoderma benzoinum (Wahlenberg) Karsten, qui se traduirait alors par Polypore à couleur (ou aspect) de benjoin.

Mais une autre hypothèse s'offre à nous : le chapeau de cet ischnoderme* est recouvert d'une fine pellicule résineuse... laquelle évoquerait éventuellement la résineuse substance qu'est le benjoin.

Ce polypore inféodé aux conifères est rare mais largement répandu. On peut le découvrir çà et là en Berry, notamment le long de la Sédelle vers le Pont Charraud, ou autour de l'Étang de Bellebouche.


(23 janvier 2014)






*Ischnoderma : du grec ischnos : ténu, fin ; à peau fine.




24/01/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres