Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'ail des ours

 

Photo Yvan Bernaer

Ail est un des ces petits mots futés de la langue française, qui vous feraient volontiers perdre votre grammaire, hésiter sur le genre comme sur le nombre.

Un ail est bien sûr ce qu'il convient d'énoncer... mais ne sommes-nous pas tentés parfois de le faire chanter au féminin : une ail, comme il arrive d'entendre joliment une étang en Berry, ou une asphodèle dans la littérature ?

Le pluriel est encore plus coquin. Faut-il dire des ails ou des aulx ? Les deux mon Général !... Enfin, pas au hasard : des ails pour les plantes sauvages, et des aulx pour notre ail cultivé. Et ici ne peut-on s'empêcher de penser au mot ciel : des ciels pour les nuages, les paysages (éventuellement piquetés d'ails sauvages), et des cieux pour un pur produit de l'imagination humaine... à l'instar des aulx nés de l'activité des hommes.

L'ail des ours : Allium ursinum Linné, jouit d'une vaste distribution, de la plaine à l'étage alpin – où il est fort prisé par les ours, qui consomment son bulbe. Notre mythique plantigrade est, par ailleurs, à l'origine de bien d'autres noms1 botaniques, dont voici quelques exemples : Le Fenouil d'ours : Meum athamanticum, l'Oreille d'ours : Primula auricula, la Patte d'ours : Acanthus mollis, le Raisin d'ours : Arctostaphylos uva-ursi – ce dernier binôme rassemblant les racines grecque (arktos2) et latine (ursus) du mot ours.

En Berry, l'Ail des ours tapisse certains sous-bois humides, tels ceux de Châteaubrun ou de la Vallée des Chézeaux. De loin et non fleuri... vous pourriez imaginer des feuilles de muguet. Mais quand vous êtes dedans, la forte odeur aillée vous chavire, comme bateau sur mer en tempête.

 

(25 avril 2012)

1  - Citons aussi les berces (du germanique Bär : ours), ces grandes ombellifères velues, et un petit champignon lignicole : Lentinus ursinus, dont le chapeau est poilu comme un ours.

2  - Cette racine grecque est à l'origine du mot arctique : littéralement lieu où habitent les ours (polaires). Remarquons aussi le nom générique latin des bardanes : Arctium... ces plantes étant hirsutes et mal léchées comme des ours, surtout quand elles sont bardées de leurs fruits à crochets.


 



27/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres