Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Aristoloche

L'Aristoloche

Photo Yvan Bernaer

 

L'Aristoloche a un nom rigolo... tirebouchonné, emberlificoté – comme le sont ses fleurs et la volubilité de la plante.

L'étymologie : du grec aristos : excellent, et lokheia : accouchement (cette plante était très employée dans l'Antiquité en obstétrique)... est cependant moins ludique. A moins de convoquer l'aristocratie (de même racine : gouvernement des meilleurs), d'opérer une pirouette du côté de l'arête : arista en latin... et de lui mettre entre les mains une épée – qui n'est dans le fond qu'un appendice aristé1 !

L'Aristoloche : Aristolochia clematitis2 linné, est maître dans l'art de séquestrer des moucherons : ceux-ci, par l'odeur putride alléchés, se précipitent dans la fleur, s'y enfoncent dans un lit de poils turgescents vers le bas... se font prendre comme des poissons dans une nasse... descendent encore plus bas et badigeonnent les stigmates ovariens dans une débauche de pollen récupéré sur une autre fleur. Leur mission accomplie, les poils se dessèchent, libèrent les moucherons qui s'enduisent à nouveau de pollen et partent convoler vers d'autres aventures à fécondation croisée. Notre cher Aristote y aurait peut-être trouvé matière à alimenter ses conceptions finalistes – aristotéliciennes  ! – de la nature ?...



1    Les graminées aristées : munies d'une ou de plusieurs arêtes, ont souvent... aristocratique allure !

2    Les Aristoloches de la photo sont les lutins qui parsèment la piste cyclable de La Charité-sur-Loire à Sancerre, le long de la Loire.



15/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres