Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Épicea de Noël

épicea 2 blog.jpg

Photo Richard Bernaer

 

L'arbre que l'on nomme communément sapin de Noël est bien souvent un épicéa. Profitons de cette période de l'année pour lever le voile sur ces deux conifères allégrement confondus, bien qu'arborant de nombreuses différences.

Certes l'un comme l'autre, le Sapin blanc ou pectiné et l'Épicéa commun, sont porteurs de cônes femelles cylindriques et ont les aiguilles insérées solitairement sur les rameaux. Mais là où le premier dresse ses cônes fructifères vers le ciel, le second les tourne vers la terre (épicéa... bas est un moyen mnémotechnique sonore).

Appliquons-nous maintenant à comparer ces deux résineux, de la pointe de l'aiguille à la silhouette.
Chez le Sapin blanc : Abies1 alba, les aiguilles se montrent planes, arrondies en dessus, marquées de deux raies blanches en dessous, obtuses ou échancrées au sommet ; elles semblent disposées sur deux rangs. Les cônes femelles, verdâtres jeunes, dressés, se désagrègent à maturité ; ils renferment d'assez grosses graines triangulaires munies d'une aile large et courte. Les rameaux s'étalent dans un même plan et portent des bourgeons visqueux enduits de résine. La cime de l'arbre, longtemps pyramidale et pointue, finit par s'aplatir.

Chez l'Épicéa commun : Picea2 abies (Linné) Karsten, les aiguilles sont raides et piquantes, à quatre angles et brusquement aiguës à l'apex ; elles entourent et hérissent complètement les rameaux, lesquels sont ornés de bourgeons non visqueux. Les cônes femelles, rouge violacé jeunes, pendent et tombent d'une pièce avec l'âge. La silhouette de l'arbre demeure une pyramide allongée et pointue durant toute sa vie... qui peut être fort longue, à l'instar de celle du sapin.

 

(25 décembre 2015)

 
1   Abies : d'étymologie obscure. D'après Gaston Bonnier, il s'agirait d'une transposition des mots grecs a : sans, et bios : vie ; sans vie... par jeu d'antithèse... certains sapins vivant 800 ans !

2   Picea : du grec pissa : résine de conifère, ayant donné le latin pix, lui-même à l'origine du mot français poix.



07/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres