Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Euphorbe réveille-matin

 

Photos Yvan Bernaer
 

Imaginez-vous sur pied de bon matin. Vous faîtes un tour au jardin et vous cueillez une Euphorbe réveille-matin. Encore plein de sommeil, vous vous frottez les yeux et... aïe ! Une vive douleur vous rappelle à l'ordre ! ... achève de vous réveiller.

Telle est une interprétation du nom vernaculaire de notre plante, qui fait appel à son suc laiteux corrosif, capable de piquer les yeux. C'est cette même propriété qui lui valut aussi le nom d'Herbe-aux-verrues (concurremment avec la Chélidoine, à lait jaune), et celle de Lait-de-couleuvre. Quant à son appellation de Petite-éclaire, il faut aller la découvrir dans sa fluorescence jaune-vert, quand elle est jeune et pimpante.

Notre voyage au pays des mots serait cependant bien incomplet sans l'exploration du binôme latin : Euphorbia helioscopa *Linné.

Pline l'Ancien nous indique que la plante et les espèces voisines furent dédiées à Euphorbos – médecin grec du roi Juba de Mauritanie, au 1er siècle avant notre ère – car il en avait découvert les propriétés médicinales. Et par un de ces heureux hasards du langage, euphorbos signifie littéralement bien nourri, ce qui sied à merveille à ces plantes gorgées de lait.

Helioscopa est l'assemblage de deux mots grecs, hêlios : le soleil, et skopêo : je regarde. Notre fleur regarde effectivement le soleil à midi... mais tourne-t-elle avec lui ?

Pour le savoir, retournez au jardin, le matin, le midi... le soir.

 

(18 avril 2013)

*Euphorbia helioscopa, adventice annuelle des jardins, se caractérise par sa racine pivotante et sa tige simple, ses glandes entières (non échancrées en croissant), sa capsule lisse (non tuberculeuse) et par ses graines réticulées.

 

 





21/04/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres