Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Hydnellum à pied spongieux


Photos Yvan Bernaer


Les Hydnellum, Phellodon, Sarcodon et autres Bankera (champignons charnus ou subéreux, à aiguillons comme les pieds-de-mouton) occupent une place à part dans la mycologie, qui n'est pas sans évoquer celle tenue par les orobanches en botanique. Les affinités subjectives entre ces champignons et les orobanches sont multiples :

- Ils constituent de petits groupes, comprenant un nombre réduit d'espèces généralement rares, qui occupent des niches, secrètes, peu étudiées.

- Ce sont des organismes qui opèrent dans une esthétique discrète de teintes brunes, jaunâtres, orangées, pourprées, bleutées ou violacées.

- Les espèces sont difficiles d'identification ; elles demandent un examen sur le frais, une observation attentive des nuances colorées, des dents du calice, de la position des étamines, de la couleur des stigmates, des aiguillons, de la chair, des spores...

Parmi les treize espèces européennes d'Hydnellum, établies par le mycologue finlandais Karsten, Hydnellum spongiosipes (Peck) Pouzar se singularise par son chapeau velouté à l'état jeune, brun-beige à brun cannelle puis brun sombre rouillé, à marge longtemps blanche, par son pied renflé en masse spongieuse et compressible, étranglé au sommet, concolore au chapeau, par ses aiguillons brun rougeâtre à pointe blanc argenté, par sa chair à structure double, brun-rouge zoné de blanchâtre, avant de devenir uniformément brun chocolat tout en gardant une nuance pourpre.

Hydnellum spongiosipes, champignon rare, croît en groupe sous des chênes pédonculés en terrain argilo-calcaire, à Velles, à proximité d'un autre Hydnellum peu fréquent, à chapeau mince et zoné, à stipe non renflé : Hydnellum concrescens. Les conditions climatiques de cet été leur siéent à merveille.


(11 septembre 2014)






13/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres