Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Impatiente de Balfour

L'Impatiente de Balfour

Photo Yvan Bernaer

 

Comment une fleur peut-elle se montrer impatiente ? Eh bien, elle fait exploser ses fruits mûrs et projette ses graines dès qu'on la touche.

En botanique, les impatientes ont leurs opposées : les patiences. Mais si le nom des premières est lié à leur biologie, celui des secondes résulte purement de processus linguistiques. Le mot d'origine : lapacion (XVI ième siècle) – issu du latin lapathum : sorte d'oseille employée comme laxatif – subit une altération par attraction (vers le mot patience) et une déglutination : le la se sépara du pacion... le tout donnant la plante nommée la patience.
Mais revenons à notre Impatiente de Balfour* : Impatiens balfourii Hooker. Originaire de l'Himalaya, naturalisée aux États-Unis et en Europe, elle eut tôt fait de s'évader des jardins et de coloniser les décombres et les bords des eaux, sur sols frais et riches en humus. Celle de la photo croît à Baraize, dans un couloir ombragé entre deux maisons. Une autre impatiente rose : Impatiens glandulifera – également himalayenne et fugueuse – prospère  en Berry. Mais elle est plus grande, ses fleurs sont rose pourpre, ses feuilles sont opposées et elle est dotée de glandes – alors que chez notre plante les fleurs sont bicolores, les feuilles sont alternes et dépourvues de glandes.

Toutes deux sont de belles invasives...



*    Isaac Bailey Balfour  (1853-1922) fut un botaniste écossais qui étudia, entre autres, les plantes originaires de l'Himalaya.



04/09/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres