Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Orchis homme-pendu

L'Orchis homme-pendu

Photo Yvan Bernaer

 

L'anthropomorphisme est un narcissisme. L'homme cherche inlassablement à retrouver son image dans le miroir d'un animal, d'une plante, d'un arbre, d'un rocher...

Cette occupation amusante et amusée est créatrice de formes et de mots, et notre discrète orchidée en est un vivant exemple. Linné la qualifia de porteuse d'hommes (anthropophora)... avant que le langage populaire ne s'en emparât et fît dériver cette métaphore vers homme pendu. Aujourd'hui, fort heureusement, nous y verrions plutôt des lutins de la forêt ou des figurines découpées dans des papiers et maintes fois reproduites pour quelque fête scolaire.

Les orchidées étant les fleurs les plus humaines qui soient, il n'est guère étonnant que certaines d'entre elles se vissent attribuer des caractéristiques qui nous sont propres. Ainsi en est-il de l'Orchis mâle, de l'Orchis bouffon ou de l'Orchis militaire. Il est cependant d'autres plantes qui sont investies de qualités humanoïdes. Citons le Bonhomme (la Jonquille), l'Oreille-d'homme (l'Asaret d'Europe), la Bonne-dame (l'Arroche des jardins), la Dame-d'onze-heures (l'Ornithogale en ombelle), la Minette (la Luzerne lupuline), ou le Nombril-de-Vénus.

L'orchis homme-pendu1 : Orchis anthropophora (Linné) Allioni, participe du cortège des orchidées venant sur les sols secs et calcaires. Celui de la chronique fut photographié à Rives.




1    L'Atlas de répartition des orchidées de l'Indre (Indre Nature 2009) signale aussi cette mignonne orchidée, entre autres, dans les régions d'Issoudun, de Châtillon-sur-Indre, de Valençais...



25/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres