Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

L'Orge des rats


Photo Yvan Bernaer

 

Les rats sont les fidèles compagnons de l'homme depuis le néolithique – période de l'avènement des cultures céréalières. Ils voyagèrent avec lui à travers le monde... souvent pour le pire.

Il est tout à fait surprenant de constater que les Anciens désignaient rats et souris sous un seul et même vocable (mys en grec, mus, muris en latin). Peut-être attachaient-ils justement davantage de crédit à la qualité accompagnante de ces animaux qu'à la vérité naturaliste ?

Les botanistes, qui usèrent de ces mots pour nommer quelques plantes, n'eurent cure de lever l'ambiguïté. Mais dans le fond, qu'est-ce qui ressemble plus à une queue de rat qu'une queue de souris, et un gris rat à un gris souris ?

Pour rester dans le domaine des graminées – et n'oublions pas que les céréales avec lesquelles sont venus rats et souris sont des graminées cultivées – retenons la Vulpie queue-de-rat (ou queue-de-souris) : Vulpia myuros, et le Vulpin queue-de-rat (ou queue-de-souris) : Alopecurus myosuroides. Remarquons plaisamment que ces deux noms pourraient se traduire littéralement à l'identique, au genre près, par Renarde et Renard à queue de rat (ou de souris)...

Quant à notre Orge1 des rats : Hordeum murinum Linné, il pousse abondamment et librement sur les trottoirs, dans les terrains vagues, le long des cultures, des routes et des chemins... et ses grains sont fort prisé par les rats et les souris.

Rat des villes et rat des champs... rat de bibliothèque... vous voilà mûrs pour l'étude des graminées.

 

(20 juin 2013)

 

 

1  Les orges ont une inflorescence en épi ; les épillets sont insérés par 3 sur l'axe de la tige : 1 épillet central hermaphrodite, 2 épillets latéraux mâles ou stériles.



25/06/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres