Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Bourdaine

La Bourdaine

Photo Yvan Bernaer

 

L'écorce violacée de la Bourdaine est semée de lenticelles blanchâtres, comme les joues roses de Mademoiselle Vinteuil de taches de rousseur.

La comparaison n'est pas surfaite, car lenticelle et lentigineuse (couverte de lentigines ou d'éphélides) sont issues de la même racine latine lens, lentis : lentille. Les lenticelles de la Bourdaine – rondes ou lenticulaires – sont de petits puits qui permettent les échanges gazeux à travers le liège.

Ces noms nous autorisent un détour au pays du lentisque (sorte de pistachier), du lentillon (lentille à la reine) et de lenticuline (coquille fossile en forme de lentille).

Le mot bourdaine, quant à lui, provient d'une altération de borzaine (désignant l'arbrisseau dans l'ouest de la France) – terme d'origine obscure, ce qui ne nous en dit donc pas plus long !

Son nom scientifique : Frangula alnus Miller (du latin frangere : briser) en revanche, nous rappelle que le bois de cet arbuste se casse facilement.

La Bourdaine est doublement tinctoriale : par ses fruits d'abord verts, puis rouges et enfin noirs, qui donnent une teinture verte, et par son écorce qui fournit une matière colorante rouge.

Elle se plaît dans les taillis tourbeux, les landes acides, les bois humides, les haies et les lisières du Berry.

 

Chronique Echo du Berry du 3 février 2011



07/02/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres