Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Funalie de Trog

La Funalie de Trog


 

Ce n'est pas au pays des trolls qu'il faut aller chercher notre champignon... mais bel et bien chez les funambules : Funalia vient du latin funis : corde, et ce sont à n'en point douter les longs poils raides et fourchus du chapeau, entremêlés et agglutinés en mèches, en cordons, en tresses... qui sont à l'origine de cette étymologie funambulesque ourdie par Narcisse-Théophile Patouillard.
Notre polypore : Funalia trogii1 (Berkeley) Bondartsev & Singer, porte par ailleurs quelques autres noms : Trametes, Trametella ou Coriolopsis trogii.

De pâle quand elle est jeune (beige, paille ou grisâtre), son épaisse toison évolue avec l'âge vers des teintes plus brunes, pendant que son dessous nous offre des pores blanc crème, volontiers rosissants au toucher ; de leur diamètre qui avoisine le millimètre, obliques et déchirés en forme de dents, ils ont fière allure et aguichent le regard. La chair est souple et subéreuse, remarquablement pâle et peu sensible2 à la potasse. La marge de son chapeau est ronde et épaissie, et ce caractère dodu permet de la distinguer d'emblée de sa soeur, qui porte l'amincissement de sa bordure dans son nom : Funalia extenuata3, et qui est plus foncée de partout : toison brun-roux sombre, chair brun tabac noircissant à la potasse, pores brun grisâtre. Il est une autre tramète avec laquelle elle pourrait être confondue : Trametes hirsuta, à chapeau clair, zoné concentriquement, à poils plus moux et non agglutinés, et à pores plus petits.

Ouvrons l'oeil... car ces trois tramètes4 sont de mèche pour se faire passer l'une pour l'autre !




1    La Funalie de Trog pousse principalement sur les peupliers ; celle de la photo colonise un peuplier tremble allongé au sol.

2    Dans la littérature mycologique, la chair ou trame est dite généralement sans réaction à la potasse ; en fait elle brunit, mais ne noircit pas contrairement à celle de Funalia extenuata = Funalia gallica.

3    Du latin extenuare : rendre mince, affaiblir, (de ex : hors de, et tenuis : ténu ; rendre ténu vers le bord). En français, « exténuer » dans cette acception a été remplacé par « atténuer », mais il se maintient parfois dans un style soutenu.

4    Funalia trogii et extenuata ont une microscopie très voisine ; les spores sont hyalines et cylindriques : 7-11 x 3-4 microns. En revanche, les hyphes squelettiques et conjonctives sont hyalines chez Funalia trogii, alors qu'elles sont brunes chez Funalia extenuata, ce qui se traduit par sa couleur générale plus foncée. Chez Trametes hirsuta, les spores sont plus petites et plus étroites : 5-7 x 1,5-2,5 microns.



15/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres