Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Lasallia pustuleuse


Photo Richard Bernaer


Croûtes noirâtres, volumineuses, molles, gélatineuses, flageolant comme des méduses sur les roches granitiques fouettées de pluie : tel est le paysage que nous offre ce grand et spectaculaire lichen : Lasallia pustulata (Linné) Mérat.

Lorsqu'on s'approche de lui, son thalle brun-noir olivâtre nous dévoile ses grosses pustules arrondies-ovales saupoudrées de pruine blanchâtre et, en sa lisière ondulée, des forêts miniatures d'isidies1 coralliformes2 noires.

Une observation tactile nous permet de constater que ce lichen est constitué d'un seul et grand thalle foliacé et ombiliqué – c'est-à-dire fixé à la roche par un crampon central. Le dessous est le négatif en creux du dessus en bosses. Un examen complémentaire nous confirme l'identité de ce lichen : à la goutte d'eau de Javel, la médulle3 saigne.

La Lasallia pustuleuse, nitrophile, hôte des roches siliceuses, est surtout abondante en montagne. On peut cependant la découvrir en Berry, sur le site de La Fileuse, à Saint-Plantaire, et sur celui des Pierres Jaumâtres, sur la commune de Toulx-Sainte-Croix.


(13 mars 2014)


1   Rappelons que les isidies sont de petits bourgeons à la surface du thalle, de la couleur de celui-ci et participant à la reproduction végétative du lichen.

2   Coralliforme : en forme de corail ; sensiblement synonyme de coralloïde : à allure de corail.

3   Médulle : partie interne du thalle, constituée par les hyphes lâches du champignon symbiote.




23/03/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres