Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Léersie faux riz

La Léersie faux riz

Photo Yvan Bernaer

 

L'éloge des graminées n'est plus à faire. Riches de quelque onze mille espèces dans le monde, elles composent pour une large part le fond de la végétation : prairies, savanes, steppes, pampas, jungles à bambous... et constituent une ressource en nourriture capitale pour les hommes et les animaux. C'est grâce aux graminées, en symbiose avec l'invention de l'agriculture, que l'homme est passé du paléolithique au néolithique. Parmi les céréales, citons le blé, l'avoine, l'orge, le millet, le mil, le riz, le maïs, et mentionnons le Dactyle, le Ray-grass, les fétuques et les pâturins comme principales graminées fourragères françaises. N'oublions pas la Canne à sucre, ni les plantes à vocation industrielle, tels les Stipa pour la fabrication du papier, ou les bambous comme pourvoyeurs de cellulose et de matériaux de construction, ni toutes les graminées ornementales qui ont le vent en poupe auprès des paysagistes. Mais ce dithyrambe utilitaire serait bien incomplet sans l'éloge d'une esthétique pure : les étendues céréalières ondulantes, vertes, blondes, rousses ouvrent notre regard sur des infinis comparables au désert et à la mer, et les graminées sauvages sont des ailes végétales et des nuages de dentelle sur la lourdeur sombre de la terre.

Leersia oryzoides (Linné) Swartz est une graminée d'arrière-saison, plutôt rare, qui pousse dans l'eau ou dans les milieux imbibés, sur le lit d'autres plantes. Ses feuilles planes, ses panicules lâches, ornées d'épillets uniflores, vert blanchâtre chiné de brun-violet, et ses rameaux spectaculairement ondulés en font une petite merveille que l'on peut admirer dans les fossés de Velles ou de Champillet.



04/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres