Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Pentecôte

 

Photos Yvan Bernaer

 

La Pentecôte porte bien son nom cette année. Les doigts de l'hiver s'étant infiltrés dans le printemps, cette orchidée d'avril ne daigne guère fleurir qu'en mai... pour atteindre sa superbe le lundi 20... à la Pentecôte !

Mais cette fleur n'en est pas à une pirouette près. Tenez, résolument femelle par sa famille : les Orchidées, voilà que son nom scientifique : Orchis mascula (Linné) Linné, la travestit en mâle ostentatoire : Orchis ( du grec orkhis : testicule) est une évocation à ses deux tubercules souterrains, pendant que mascula (masculin, viril) est là pour renforcer cette allusion ou mettre les pleins feux sur son éperon dressé !

Les noms vernaculaires, quant à eux : Satirion, Mâle fou, Couillon de chien... dévalent carrément la pente de l'imagination débridée et des élucubrations libidinales si chères aux botanistes et tout particulièrement fécondes dans le domaine des orchidées.

La Pentecôte a un presque sosie, qui s'épanouit à la même période, partage les mêmes milieux et porte parfois aussi le nom de Pentecôte : Orchis bouffon : Anacamptis morio... affublé également du surnom de Satirion... et de Folle femelle !

Là où notre Orchis mâle est robuste, a des feuilles généralement maculées de brun-violet noirâtre, des sépales pourpres non rayés, l'Orchis bouffon est moins robuste, a des feuilles non tachetées, des sépales latéraux pourpres nettement nervurés de vert ou de violacé.

L'Orchis mâle se plait beaucoup en Berry, surtout sur les talus routiers qui, rappelons-le, sont souvent des conservatoires botaniques quand ils ne sont pas maltraités.

 

(16 mai 2013)

 

 

 



 


 



20/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres