Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Phacélie à feuilles de Tanaisie


Photos Yvan Bernaer



Un jardin potager, pourvu qu'on ne le malmène point, qu'on ne lui arrache pas le moindre poil qui dépasse, que l'on y cultive la parité entre la plante domestique et la plante sauvage... nous réserve bien des surprises, des joies, des merveilles venues d'on ne sait où.

Ainsi, l'été dernier, remarquai-je, dans mon potager vellois, des feuilles finement découpées telles des dentelles de fougères, d'un vert un rien grisé, touché de pourpre aux extrémités, d'une légèreté évanescente qui ne fut pas sans m'évoquer le Fumeterre : cette plante dite Fumée de la terre. Je laissai de nombreux pieds dans les rangs de betteraves rouges et de radis noirs, avec l'horizon heureux d'une future floraison vernale.

Le printemps venu, je surveillai journellement les mystérieuses plantes comme le Petit Prince sa rose. Et un beau matin, le miracle s'accomplit : d'une grappe de boutons violâtres, enroulée tel un sifflet sans-gêne des magasins de Farces et attrapes, rayonnèrent trois petites fleurs campanulées, d'un bleu-violet intense, projetant vers le ciel un feu d'artifice de cinq étamines longuement exsertes.

Notre petite merveille, la Phacélie à feuilles de Tanaisie : Phacelia tanacetifolia Bentham (du grec phakelos : faisceau ; fleurs en faisceau) , est originaire de Californie. Naturalisée et cultivée comme fleur ornementale et mellifère, elle s'échappe de temps à autre des jardins...vers d'autres jardins ou terrains vagues, où elle acquiert alors le statut de plante subspontanée.

Peut-être viendra-t-elle aussi, un jour, vous sourire de ses étonnants yeux bleus.


(30 avril 2014)









04/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres