Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

La Xylaire à long pied

La Xylaire à long pied


Photo Yvan Bernaer

 

Toute créature qui émerge et se dresse de l'eau, de la terre ou du végétal, fait figure de monstre. Un frisson de frayeur nous parcourt, l'imagination va bon train : anguille noire, serpent mélanique, sangsue, têtard, phoque... ?

La drôle de petite bouche en bec finit par nous amuser. C'est un ostiole1, c'est-à-dire l'ouverture sommitale de petites bouteilles à gros ventre et long col appelées périthèces2 – lesquels ordonnent les étuis de spores et les paraphyses3 comme une bibliothèque ses rayonnages de livres.

Ces paysages sont fantastiques sous le microscope4, et quelques mycologues enclins à l'infiniment petit y puisèrent leur vocation.

Notre singulier champignon : Xylaria5 longipes (Nitschke) Dennis (du grec xylon : bois), à consistance subéreuse, ressemble à la Xylaire polymorphe, plus commune, plus massive et clavée, et dont les spores sont de dimension supérieure.

Les Xylaires à long pied de la photo prennent appui sur une branche d'érable, traversent la mousse, et se lancent dans une transe verticale qui n'a d'égal que celle des sanjars6 au moment de l'accouplement.

 

Chronique Echo du Berry du 20 janvier 2011



1    Ostiole : du latin ostium : ouverture

2    Périthèce : du grec peri : autour, et thêkê : étui, coffre, lieu de dépôt ; cette deuxième racine entre également en composition dans le mot bibliothèque : espace de rangement pour les livres (biblion).

3    Paraphyse : du grec para à côté, et physa : vessie. Éléments stériles – filiformes chez Xylaria longipes – qui s'intercalent entre les asques et assurent leur cohésion.

4    À l'instar d'autres champignons non spectaculaires à l'oeil nu – les Corticiacées par exemple – les Pyrénomycètes offrent de magnifiques paysages sous le microscope.

5    L'étymologie de Xylaria fait allusion à la fois à la dureté et à l'écologie lignicole de ces champignons. Nous retrouvons cette référence à la dureté dans Pyrénomycètes (du grec purên : noyau) – sous-classe d'Ascomycètes à laquelle appartiennent les xylaires.

6    Sanjar : nom local de la couleuvre verte et jaune. C'est dans ce même bois de Fontgombault – où fut photographiée la Xylaire à long pied – que j'assistai, médusé, au ballet nuptial des sanjars.



26/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres