Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Le Bolet framboise

Le Bolet framboise

Photo Yvan Bernaer

 

– Ai-je la berlue ? Quel est ce rose vif posé sur l'herbe verte ?

– C'est le petit Bolet framboise... une pure coquetterie de Dame Nature. Oh il n'est pas toujours facile à reconnaître, avec sa propension à se décolorer, à se déguiser en brun clair ou brun-noir. Il ressemble alors à ses cousins qui ont, comme lui, le chapeau sec et finement velouté. Le plus sûr... pour être bien sûr qu'il s'agit de lui, est d'aller voir au coeur de sa chair, à la base de son pied : elle est criblée de petites piqûres rouge sang, bien visibles sous la loupe.

Le Bolet framboise a son pendant orangé : le Bolet abricot. Mais ce dernier peut être aussi couleur framboise, et l'inspection méticuleuse de sa chair s'avère de nouveau indispensable : elle est rhubarbe à la base du pied.

Le groupe des bolets à chapeau sec est vraiment espiègle. Tous sont portés sur la facétie, et beaucoup s'amusent à se travestir. Pour exemple notre banal Bolet subtomenteux, qui se barbouille parfois de fraise et de framboise. Il n'est trahi alors que par le rose de sa chair dans la moitié inférieure de son pied.

Le Bolet framboise : Boletus rubellus (Krombholz) Quélet (du grec xeros : sec, et komê : chevelure), se complaît dans les allées herbeuses, à proximité des chênes ou des tilleuls.
Tous les bolets secs et tomenteux – excepté le délicieux Bolet bai – ont une fâcheuse tendance à la mollesse et à l'insipidité. Ils brillent davantage par les farces et attrapes de leurs couleurs que par leurs qualités gustatives.



20/09/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres