Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Le Conopode élevé


Photo Yvan Bernaer


Le mot bractée est rêche ; il sonne durement, accroche. Pas étonnant quand on découvre son étymologie : du latin bractea : feuille de métal.

En botanique, une bractée est une feuille modifiée, localisée à la base d'une inflorescence ou d'une fleur. L'ensemble des bractées constitue l'involucre – mot nettement plus doux dans son signifiant sonore et dans son signifié : du latin involucrum : étui.

Les bractées revêtent des apparences étonnamment diverses. Généralement différentes des feuilles, plus petites et moins découpées, elles peuvent se montrer souples et foliacées, rigides et écailleuses, voire acérées telles des épines. Les bractéoles, formant l'involucelle, sont des pièces plus petites axillant des unités florales inférieures. Elles se déclinent aussi diversement que les bractées.

Chez les Ombellifères, la présence ou l'absence de bractées (à la base des ombelles), et de bractéoles ( à la base des ombellules) est essentielle pour la détermination des genres et des espèces.

Notre svelte, glabre et gracieuse Ombellifère à fleurs blanches , peu ramifiée, à feuilles de la tige découpées en fines lanières, est le Conopode élevé : Conopodium majus1 (Gouan) Loret. Elle est dépourvue de bractées mais possède quelques bractéoles plus ou moins caduques. Elle doit son nom à son stylopode (petit pied portant le style) de forme conique. Une autre particularité lui vaut le nom de Noisette-de-terre : elle est dotée de tubercules2 souterrains à l'aspect et saveur de noisette... très appréciés par les initiés, et aussi par les campagnols, les sangliers et les ours.

Le Conopode élevé est d'une grande plasticité écologique. Il affectionne cependant plus particulièrement les sols acides, sablonneux ou limoneux. Celui de la photo fut surpris le long d'un chemin forestier, à Fresselines.


(26 juin 2014)


1   Conopodium majus pourrait être confondu avec Bunium bulbocastaneum, Apiacée dotée également de tubercules souterrains, mais d'écologie distincte. En voici les principales différences :

- Conopodium majus est dépourvu de bractées, et son fruit est ovoïde-pyriforme.

- Bunium bulbocastaneum possède un involucre développé, et son fruit aromatique est ovoïde-allongé.

2   Si le bulbe reste en terre au moment du prélèvement de la plante, la base sinueuse souterraine de la tige suffit à nous renseigner sur le caractère bulbeux de Conopodium majus et de Bunium bulbocastaneum.




27/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres