Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Le Cortinaire infracté olivâtre

Le Cortinaire infracté olivâtre

Photo Yvan Bernaer

 

Insoutenable beauté que celle d'un cortinaire peigné... d'un chevelu inné qui dégouline en linéoles brunes, serpente en ruisseaux noirs sur la viscosité fauvâtre, grisâtre olivacé sordide. Les lames sécrètent un bistre olive sombre, enténébré de fumerolles anthracite, et le gros pied bulbeux voit son sommet touché de glauque.

Inné : ce qui nous est donné à la naissance. En mycologie, un chevelu inné est constitué de fibrilles nées dans le revêtement même du chapeau, concolores ou plus foncées, mais sans relief, et y demeurant entièrement incorporées, sans bout libre, sans redressement terminal. Cette conception étroite du mot n'était pas celle des anciens, qui l'élargissaient par exemple aux écailles des lépiotes et des pholiotes, lesquelles font corps avec le chapeau certes, mais présentent une extrémité libre, voire redressée.

Le Cortinaire infracté olivâtre : Cortinarius infractus var. olivellus* Moser, est autrement plus rare que le type, dont le chapeau visqueux, gris ochracé olivâtre, n'est jamais spectaculairement peigné, mais présente très vite des zones concentriques imbibées de brun-gris et de brun chocolat, qui lui donne l'air d'un d'un vieux Cortinarius purpurascens.

Comme bien d'autres cortinaires thermophiles et douillets, notre champignon aime les édredons de feuilles mortes, où il s'y pelotonne en touffe sans craindre les premières gelées de l'hiver. Ceux de la photo furent surpris dans des bois de chênes calcaires de Gireugne, commune de Saint-Maur... véritable mine d'or de l'Indre pour les cortinaires rares.

 



*    Cortinarius infractus var. olivellus, de par sa robustesse, sa couleur et son aspect peigné, ressemble à s'y méprendre à Cortinarius anfractoides ; la seule différence notoire réside dans la réaction de la chair au gaïac : bleu intense et constatée pour les exemplaires observés, nulle pour Cortinarius anfractoides.

      Cortinarius infractus var. olivellus est très bien représenté in Il Genere Cortinarius in Italia, fiche D 113.



05/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres