Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Le Nombril de Vénus


Photos Richard Bernaer


Pour nommer quelques plantes d'une rare splendeur ou sensualité, les botanistes firent appel à Vénus, déesse de l'amour et de la beauté. Le nom de la plante se fixa la plupart du temps sur un objet attribué à Vénus.

Citons le Char de Vénus, le bleu et vénéneux Aconit napel, appelé aussi Casque de Jupiter, le Miroir de Vénus : Legousia speculum-veneris, dont la corolle violette à gorge blanc verdâtre évoque un miroir, le Peigne de Vénus : Scandix pecten-veneris, cette petite ombellifère messicole dont les longs fruits dressés et disposés côte à côte font penser aux dents d'un peigne antique, le Sabot de Vénus, cette rarissime orchidée en sabot jaune vif orné de flammes brun-rouge, et notre Nombril de Vénus : Umbilicus rupestris (Salisbury) Dandy, qui lui s'attache à l'intimité corporelle1 de la déesse.

Cette plante est curieuse par les feuilles de la base dont le pétiole est attaché au-dessous de la face inférieure du limbe, lequel est un peu comme creusé en gobelet2.

Les feuilles, dites peltées-ombiliquées, on les perçoit beaucoup mieux en dehors de la floraison, qui produit ces longues grappes dressées-serpentiformes créant un faciès blanc jaunâtre sur les talus qui en sont couverts.

Le Nombril de Vénus affectionne les roches et murs granitiques, et ne dédaigne pas de nicher dans l'anfractuosité d'un arbre.


(31 juillet 2014)


1   À quand le botaniste qui baptisera une plante Mont de Vénus ?

2   D'après Gaston Bonnier.







04/08/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres