Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Le Peucédan gaulois

Le Peucédan gaulois

Photo Yvan Bernaer

 

La France fut la Gaule avant d'être la France, tout un chacun l'apprit sur les bancs de l'école.

Cette référence lointaine perdure en Histoire Naturelle dans quelques binômes latins – dont celui de notre ombellifère : Peucedanum gallicum Latourrette (1785).

Quand on l'a rencontrée plusieurs fois, cette ombellifère, rose puis blanche, est assez facile à reconnaître grâce à sa silhouette svelte et peu ramifiée, ses feuilles de la base découpées en étroites lanières, son fruit elliptique, plat, glabre, à ailes étroites et à côtes proéminentes.

Chez les panais et chez les berces, les fruits sont apparemment semblables... mais que l'on ne s'y trompe pas : nulle lignée commune... juste un phénomène de convergence dont la nature est friande. La fonction : "le vent transporte", crée la forme, plate et ailée.

Les peucédans puisent l'origine de leur nom dans le grec peukê : pin – diversement décliné en petit pin, bon à brûler comme le pin, amer comme la résine de pin.

Mi-ombre mi-soleil est la devise du Peucédan gaulois, qui se plaît sur les sols secs ou frais, pauvres en bases et en humus. Français de souche et peu enclin à voyager, il réside principalement dans le Centre-Ouest. Celui de la photo danse avec parcimonie le long du Tour des Chaumes, sur la commune velloise.



30/07/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres