Archives Fonge et Florule

Archives Fonge et Florule

Spiranthes spiralis

La spiranthe d'automne

 

Photo Yvan Bernaer

La spirale nous entraîne follement autour de son axe, nous aspire vers le haut, ou vers le bas, vers d'infinis trous noirs ou blancs... nous phagocyte.

La spiranthe d'automne : Spiranthes spiralis (Linné) Chevalier, singulière et discrète petite orchidée d'arrière-saison, enroule joliment ses fleurs autour de sa hampe. Fleurs blanches teintées de verdâtre, exhalant une fragrance vanillée... comme pour nous rappeler que cet arôme, si coutumier de nos glaces et gâteaux, est l'oeuvre d'une fabuleuse orchidée exotique : la vanille.
Notre charmante spiranthe d'automne ressemble à son homologue la spiranthe d'été, dont l'enroulement floral est cependant moins serré, les fleurs blanc pur et inodores. Mais les différences portent surtout sur les feuilles et l'écologie : la spiranthe d'été, plus précoce et des milieux humides  (localisée en Brenne dans le département), sort d'un étui de feuilles étroites-lancéolées, alors que notre spiranthe d'automne, des pelouses plutôt sèches et rases, arbore une rosette de feuilles larges et « comme posées à côté de la plante » .
Une troisième petite orchidée blanche et d'allure semblable (présente dans le nord du département) : la goodyère rampante, pourrait également prêter à confusion, mais elle pousse dans les bois de conifères humides, et ses feuilles étalées au sol sont parcourues d'un réseau de veines blanches. 
La spiranthe d'automne est assez fréquente dans l'Indre. Ses petites nattes torsadées agrémentent le site de Gireugne et certaines pelouses arthonnaises. Elle est à découvrir ailleurs... peut-être sur votre propre pelouse ?

Chronique du 18 septembre 2008



20/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres